Quatre étapes pour réussir le nettoyage de la toiture

Les débris, les déchets et les tâches laissées par les intempéries et la pollution affectent l’esthétique et l’efficacité du toit. Or la beauté du toit contribue à l’amélioration de l’extérieur de la maison. Et son étanchéité et sa solidité garantissent la sécurité et le confort de l’intérieur.

Pour ces raisons, il est indispensable d’effectuer un entretien régulier de la toiture. Pour ce faire, vous devez faire appel à un professionnel. Voici les étapes qu’il va suivre pour réussir le nettoyage de votre toiture.

La préparation

Avant de procéder au nettoyage du toit, il faut élaborer un plan défini pour assurer la sécurité de l’artisan. En effet, il doit monter sur le toit, ce qui peut être dangereux. Ainsi, il est nécessaire de prendre les précautions nécessaires pour minimiser les risques d’accident.

D’abord, l’artisan met en place les dispositifs de sécurisation du chantier. Le plus important en matière de travaux de toiture est l’installation des échafaudages. Elles garantissent la sécurisation de l’accès au toit et la circulation en hauteur.

Ensuite, il réunit les outils et les équipements de protection individuelle. En effet, l’artisan se protége des éventuels accidents ou blessures avec un casque, des gants et des vêtements de protections. En plus, il met des chaussures antidérapantes pour ne pas glisser ou faire une chute en hauteur.

Enfin, il faut déterminer le moment idéal pour la réalisation du nettoyage. En principe, il doit seulement se faire deux fois par an. Cependant, il faut voir les conditions météorologiques avant d’accéder au toit. En effet, il est dangereux de monter sur le toit pendant les périodes de pluies et cyclonique.

Le demoussage

Le nettoyage du toit proprement dit peut se faire de deux manières selon le type de toit. Dans tous les cas, l’opération consiste à enlever les mousses et les lichens qui s’y trouvent. Ainsi, pour les toitures solides et robustes en tôles par exemple, le nettoyage au karcher suffit. Avec un jet d’eau à haute pression, le couvreur enlève tous les débris qui salissent le toit.

Par contre, pour les toitures plus fragiles faites en tuiles par exemple, il faut frotter avec une brosse et de l’eau savonneuse. Cette technique est beaucoup plus douce que le jet d’eau qui risque de casser les tuiles. Mais pour que cette opération soit bien faite dans les normes, il est préférable de faire appel à une entreprise de demoussage comme sur ce site.

Le traitement

Une fois la toiture bien propre, un produit anti-mousse est pulvérisé sur le toit pour renforcer sa protection contre les intempéries d’une part. Il permet aussi de prévenir l’apparition des mousses pour l’avenir d’autre part. En outre, si le couvreur découvre des problèmes qui nuisent à la performance du toit, il les répare rapidement.

Le nettoyage des gouttières

La vérification du système d’évacuation d’eau est la dernière étape du nettoyage du toit. Il ne faut surtout pas la négliger. En effet, l’évacuation d’eau est le garant de l’étanchéité du toit. Ainsi il faut enlever toutes les feuilles, branches et mousses qui risquent de boucher la canalisation. Ils peuvent être retirés avec une truelle de jardinage.

Cependant le nettoyage avec un jet d’eau puissant est conseillé. Grâce à cette méthode, la performance du système d’évacuation est vérifiée en même temps que le nettoyage. Pour terminer, le nettoyage de la toiture est, donc, un entretien indispensable à tout type de toiture. Il vous évitera de procéder à une rénovation totale de la toiture.