Pollution sonore : comment améliorer l’isolation phonique de son domicile ?

Vacarmes des voisins, claquements de talons, carnaval de klaxons, il existe autant de bruits qui peuvent déranger au quotidien. La pollution sonore est d’autant plus importante lorsque l’on habite en ville ou en collectivité. Ce qui incite désormais de nombreuses personnes à améliorer l’isolation acoustique dans la maison. Afin de réaliser cette opération, les propriétaires peuvent procéder par plusieurs façons.

Améliorer l’isolation acoustique de la maison : les étapes à suivre

Tout le monde, au moins une fois dans sa vie, a déjà été dérangé par les bruits du voisinage, de l’autoroute ou encore des appareils électroménagers. Et on sait tous à quel point cela peut être dérangeant. Or, dans certaines habitations, les occupants subissent constamment cette pollution sonore. Ce qui peut entrainer un état de stress au quotidien. C’est pourquoi il est essentiel de prendre les mesures nécessaires pour améliorer la performance acoustique de sa maison.

Mais avant toute chose, il convient de rappeler qu’aucune isolation ne sera parfaite, y compris pour les constructions neuves. Ici, l’objectif consiste à réduire au maximum les nuisances sonores. Ainsi, avant d’investir dans le meilleur isolant phonique, on doit d’abord réaliser un diagnostic. L’intervention d’une équipe de professionnels permettra d’identifier l’origine des bruits. Ceux-ci peuvent être aériens ou bien provenir d’impacts et de vibrations. Puis, il faut aussi déterminer si les perturbations émanent de l’intérieur ou de l’extérieur. Ces informations permettront ensuite de définir la solution adaptée pour son habitation.

Si la nuisance sonore ne peut être amortie par l’installation d’un double vitrage ou de menuiseries étanches, les propriétaires doivent alors réaliser des travaux plus importants. Pour cela, il est nécessaire de choisir un bon isolant phonique.

Réaliser des travaux d’isolation acoustique : les solutions existantes

Aujourd’hui, le marché propose diverses solutions pour réduire la nuisance sonore dans une habitation. Si les fameuses boîtes à œufs ou alvéoles permettent d’améliorer l’acoustique interne d’une pièce, cela ne diminue pas la propagation des ondes dans les murs. Afin de renforcer la performance phonique d’une maison, il faut donc se lancer dans un véritable chantier. Il convient alors de faire appel à des professionnels. Ceux-ci pourront conseiller les particuliers sur le choix des matériaux.

Dans tous les cas, il est préférable d’utiliser des systèmes multicouchespour amortir les vibrations. Pour cela, la ouate de cellulose gagne la faveur des experts. Elle est réputée pour son excellente propriété d’absorption contre les bruits aériens. La densité et la texture des fibres favorisent une nette amélioration du confort acoustique. Par ailleurs, la laine de chanvre est particulièrement appréciée pour sa facilité d’application et son côté écologique. De plus, cet isolant existe sous plusieurs formats. En rouleau, en panneau semi-rigide ou en vrac, il permet d’isoler toutes sortes de surfaces.

Bien sûr, la technique d’installation des isolants diffèrera selon que l’on souhaite isoler un mur de séparation des voisins, une cloison intérieure, les planchers ou le plafond. Il convient alors de bien se renseigner auprès des professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *