L’hydrofugation, une alternative à la réfection d’une toiture

La rénovation totale d’une toiture est un projet coûteux, mais indispensable pour préserver le reste de la maison contre les pertes d’énergie et de fuites d’eau. Si vous avez un budget limité, mais que vous devez procéder à des travaux de réfection de votre toit, vous pouvez opter pour un traitement à l’hydrofuge. Cet article vous détaillera toutes les informations relatives à ce procédé.

L’hydrofuge pour toiture, c’est quoi ?

Destinée aux toitures plates ou peu pointues, l’hydrofugation est une technique moderne et économique qui permet d’imperméabiliser votre toit en tuile ou en ardoise. Plus qu’un simple produit imperméabilisant, l’hydrofuge donne à la couverture de votre toit la possibilité de respirer tout en favorisant le glissement de l’eau sans qu’une détérioration de la surface concernée soit constatée.

Si vous êtes partant pour l’hydrofugation de votre toiture, sachez que deux types de produits vous sont proposés sur le marché. Le premier est celui qui a la particularité de pénétrer dans la couverture. Le second par contre hydrofuge la surface du toit grâce à un film qui recouvre la totalité du toit. Si vous voulez obtenir des résultats satisfaisants, l’expert en toiture tel que ce couvreur expérimenté dans le 74 vous conseillera d’opter pour le premier type d’hydrofuge. Dénommé hydrofuge à effet perlant, ce dernier est inoffensif pour l’environnement et est à base d’eau. Une fois que l’évaporation de cette dernière est effectuée, les piments et les additifs assureront la protection de vos tuiles et ardoises.      

Outre ces deux principaux types d’hydrofuge, vous pouvez aussi trouver des hydrofuges colorés. Dans le cas où votre couverture a blanchi au fil du temps, l’utilisation de ce produit leur fera retrouver leur couleur et éclat d’origine.

Comment procéder à l’application du produit hydrofuge ?  

L’hydrofugation pour être efficace doit se faire en 4 étapes à savoir l’enlèvement des mousses, l’application proprement dite de l’hydrofuge, le séchage et enfin le test.

Préalablement au démoussage, le couvreur vérifie l’état général de votre couverture. Dans le cas où il constate que des tuiles ou des ardoises sont complètement détériorées, il vous conseillera avant tout de les remplacer. Cela effectué, il procèdera au démoussage. Cette étape est obligatoire et pour y parvenir, un produit anti-mousse est pulvérisé sur la couverture. Ce n’est que lorsque celle-ci est entièrement nettoyée et entièrement sèche que l’hydrofugation est entamée.   

Grâce à un pulvérisateur, le couvreur applique le produit hydrofuge sur la couverture et il procède ainsi en deux passes jusqu’à ce que le toit soit parfaitement imbibé par le produit. Pour que l’imprégnation soit la plus efficace possible, un temps de repos de 24 heures est accordé avant d’entamer la seconde passe.

Un autre délai de 24 heures de repos est ajouté après la seconde passe puis les tuiles seront arrosées pour vérifier que l’eau glisse sur la surface.

Pourquoi le recours à un couvreur professionnel est-il indispensable pour cette opération ?  

Il est préférable de confier l’hydrofugation à un couvreur professionnel pour s’assurer que le produit utilisé soit bien homogénéisé et bien dosé. En plus de cela, vous aurez une garantie que l’application de l’hydrofuge se fera dans les règles de l’art, que ce soit au niveau de la pulvérisation qu’au niveau de la sécurisation des opérateurs. 

À combien s’élève l’application d’hydrofuge ?

L’application d’hydrofuge est réputée pour son coût moins onéreux par rapport au remplacement de la couverture. En effet, pour 5 litres d’hydrofuge filmogène vous devez prévoir 30 euros et 35 euros pour une solution à base d’eau.

Le coût de la prestation du couvreur, qui est une dépense en plus se situe en moyenne entre 15 et 25 euros par mètre carré à traiter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *