Comment assurer la sécurité et le confort d’une toiture-terrasse ?

La plupart des gens pensent que le toit ne sert qu’à protéger et donner un style esthétique à la construction.  À vrai dire, tout ça est vrai, mais toutefois incomplet. Certes, il y a des toitures-terrasses qui ne sont pas accessibles, dont les fonctions sont juste celles que l’on vient d’énumérer. Par contre, il y a aussi des toitures-terrasses accessibles qui peuvent aussi servir d’espace aménageable supplémentaire.

Une conception très technique et règlementée

La conception d’une toiture-terrasse peut s’avérer très facile quand on regarde de loin, mais quand on regarde de très près toutes les démarches qu’on se doit d’entamer pour arriver à ce résultat, on se rend compte que c’est une œuvre des plus complexes.

Lors de la conception d’un ouvrage comme la toiture-terrasse, il est important de faire au préalable des études préliminaires. Tout d’abord, il est important de commencer en s’interrogeant si on veut une toiture accessible ou non. Comme premier choix, on a une toiture dont l’accès est strictement réservé à son entretien et ceux des autres éléments qui s’y trouve, tel que la cheminée, les fenêtres de toit, etc. Comme deuxième choix, on a une toiture-terrasse dont l’accès est totalement libre à tous. En plus, elle a l’avantage d’être aménageable selon les besoins des occupants, tels qu’un espace de détente, d’un jardin,etc.

Toutes les démarches qui s’en suivront dépendront de votre choix.

Ensuite, nous disposons de différents matériaux pour réaliser la toiture. On a le bois, le béton, l’argile, le métal, etc. Tous ces matériaux ont leurs propres spécificités, et leurs usages sont règlementés par des normes. Prenons par exemple le cas du béton : le dimensionnement d’une structure en béton, armée ou non, est règlementé par les EUROCODES, les règles NV, CM, BAEL, CB… Plusieurs règles sont possibles alors il est préférable de demander quelles sont celles qui sont appliquées dans votre région.

Enfin, on peut finalement entamer la construction de la toiture. Toutefois, sachez que si vous envisagez de faire les travaux vous-même, c’est votre vie qui sera en jeu. Une seule erreur de votre part et c’est toute la structure qui risque de s’écrouler. Alors, afin d’obtenir une œuvre  sure, précise et performante, il est primordial de faire appel à un professionnel renommé comme ce couvreur expérimenté dans le 49. Il pourra vous accompagner et vous guider dans toutes les démarches à faire.

Une bonne isolation pour un maximum de confort :

La toiture est en permanence agressée par le climat extérieur. Toutefois, elle se doit de protéger la construction de ce dernier. En plus, il faut que l’environnement externe ne perturbe pas l’environnement interne de la maison. Pour cela, il est nécessaire de faire appel à un expert en toiture afin qu’il pose différentes couches de revêtement. Chaque couche a  sa propre utilité. Cependant, avant de procéder à la pose de ces couches, il est primordial que la toiture présente une certaine pente de 1,5 à 2% afin d’éviter que les eaux de pluie ne stagnent sur sa surface. Ensuite viendra la pose des différentes couches d’isolants afin de garantir le confort des occupants qui réside dans la construction. Chaque couche de revêtement se doit d’être posée par un couvreur professionnel.  

Trois méthodes sont applicables pour isoler sa toiture-terrasse :

  • L’isolation conventionnelle, connue communément « isolation de la toiture chaude »,  consiste à poser un pare-vapeur sur l’élément porteur de la toiture. Cette  couche permettra de limiter la condensation au sein de la maison et d’empêcher l’arrêt des vapeurs d’eau entre les parois de la toiture. Ensuite viendra  l’isolant thermique et acoustique. Enfin, on procèdera à la pose du revêtement d’étanchéité qui permettra à la toiture de lutter contre l’infiltration des eaux de pluie et de fonte de neige.
  • L’isolation inversée : à l’inverse de  l’isolation conventionnelle, la place de l’isolant et du revêtement d’étanchéité sont interchangées. Pour cette méthode, le matériau qui servira d’isolant se devra d’être hautement performant. En France, seul le polystyrène extrudé est autorisé.
  • L’isolation végétalisée  consiste à mettre une couche de terre sur la toiture  pour y planter une certaine variété de plante et d’arbre. Cette couche a l’avantage d’offrir une bonne isolation thermique et acoustique. Toutefois, la pose d’un revêtement d’étanchéité et d’un système de drainage sera nécessaire pour protéger les structures inférieures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *